Accueil > Collège > La spécificité des niveaux au collège
Liens utiles

Acces site OCTALIA

La spécificité des niveaux au collège

Cycle 3 : 6ème 

Le cycle 3, ou cycle de consolidation, comprend le cours moyen première année (CM1) et le cours moyen deuxième année (CM2) ; le cycle de consolidation se poursuit au collège, en classe de sixième.Au cycle 3, les élèves consolident leurs apprentissages dans ces domaines, découvrent les sciences et la technologie, l'histoire et la géographie, l'histoire des arts.L'école prend en compte la pluralité et la diversité des aptitudes de chaque élève. À côté du raisonnement et de la réflexion intellectuelle, le sens de l'observation, le goût de l'expérimentation, la sensibilité, les capacités motrices et l'imagination créatrice sont développées.Le cycle 3 relie donc désormais les deux dernières années de l'école primaire et la première année du collège, dans un souci renforcé de continuité pédagogique et de cohérence des apprentissages au service de l'acquisition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

La classe de 6e occupe une place particulière dans le cycle : elle permet aux élèves de s'adapter au rythme, à l'organisation pédagogique et au cadre de vie du collège tout en se situant dans la continuité des apprentissages engagés au CM1 et au CM2.

Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture : qu'est ce que c'est ?

  • Le "socle commun de connaissances, de compétences et de culture" constitue l'ensemble des connaissances, compétences, valeurs et attitudes nécessaires pour réussir sa scolarité, sa vie d'individu et de futur citoyen. De l'école primaire à la fin de la scolarité obligatoire, les élèves acquièrent progressivement les compétences et les connaissances nécessaires à la maîtrise de ce socle commun.

La scolarité obligatoire doit garantir à chaque élève les moyens nécessaires à l’acquisition de ce socle commun de connaissances, de compétences et de culture, auquel contribue l’ensemble des enseignements dispensés.

Ce socle doit : 

  • permettre la poursuite d’études, la construction d’un avenir personnel et professionnel 
  • préparer à l’exercice de la citoyenneté

L'évaluation de fin de socle, qui entre dans le calcul des points pour l’obtention du DNB (Diplôme National du Brevet), prend en compte exclusivement l’évaluation des huit composantes du socle commun de compétences, de connaissances et de culture évaluées grâce à une échelle de maîtrise sur quatre niveaux.

Le cycle 3 de la scolarité s’est donc achevé avec la première année du collège. Les élèves se sont progressivement habitués à une nouvelle organisation pédagogique et aux nouveaux rythmes des enseignements, à vivre dans un nouveau cadre qu’ils ont appris à décoder et à comprendre. Ils continuent de développer des compétences dans les différentes disciplines. Ces compétences, évaluées régulièrement et en fin de cycle, leur permettront de s’épanouir personnellement, de poursuivre leurs études et de continuer à se former tout au long de leur vie, ainsi que de s’insérer dans la société et de participer, comme citoyens, à son évolution. Toute l’équipe pédagogique et éducative contribue au développement de ces compétences.

 

Cycle 4 : 5ème, 4ème et 3ème. 

 

Lors des trois ans de collège du cycle 4, les élèves sont des adolescentes et des adolescents en pleine évolution physique et psychique. Les activités physiques et sportives, l’engagement dans la création d’événements culturels favorisent un développement harmonieux de ces jeunes, dans le plaisir de la pratique. L’élève développe ses compétences par la confrontation à des tâches plus complexes où il s’agit de réfléchir davantage que ce soit en termes de connaissances, de savoir-faire ou d’attitudes. Il est amené à faire des choix, à adopter des procédures adaptées pour résoudre un problème ou mener à bien un projet. Cela passe par des activités disciplinaires et interdisciplinaires. Tous les professeurs jouent un rôle moteur dans cette formation, dont ils sont les garants de la réussite. Pour que l’élève accepte des démarches où il tâtonne, prend des initiatives, se trompe et recommence, il est indispensable de créer un climat de confiance, dans lequel on peut questionner sans crainte et où disparaît la peur de mal faire.

  • Dans la même perspective, les élèves sont amenés à passer d’un langage à un autre puis à choisir le mode de langage adapté à la situation, en utilisant la langue française, les langues vivantes, l’expression corporelle ou artistique, les langages scientifiques, les différents moyens de la société d’aujourd’hui (images, sons, supports numériques, etc.).

  • Dans une société marquée par l’abondance des informations, les élèves apprennent à devenir des usagers des médias et d’Internet conscients de leurs droits et devoirs et maîtrisant leur identité numérique, à identifier et évaluer, en faisant preuve d’esprit critique, les sources d’information à travers la connaissance plus approfondie d’un univers médiatique et documentaire en constante évolution.

  • L’abstraction et la modélisation sont bien plus présentes désormais, ce qui n’empêche pas de rechercher les chemins concrets qui permettent de les atteindre.

  • La créativité des élèves, qui traverse elle aussi tous les cycles, se déploie au cycle 4 à travers une grande diversité de supports (notamment technologiques et numériques) et de dispositifs ou activités tels que le travail de groupes, la démarche de projet, la résolution de problèmes, la conception d’œuvres personnelles, etc.

  • La vie au sein de l’établissement et son prolongement en dehors de celui-ci est l'occasion de développer l'esprit de responsabilité et d'engagement de chacun et celui d’entreprendre et de coopérer avec les autres.

  •  Tout au long du cycle 4, les élèves sont amenés à conjuguer d’une part un respect de normes qui s’inscrivent dans une culture commune, d’autre part une pensée personnelle en construction, un développement de leurs talents propres, de leurs aspirations, tout en s’ouvrant aux autres, à la diversité, à la découverte.

 

 

à St-Stan au Niveau 3ème en 2019-2020 : réalistaion d'un EPI projet « Danse-Poésie »

Chaque année, les élèves de 3ème participent au projet « Danse-Poésie »
Il s’agit d’un EPI (Enseignement pratique interdisciplinaire) qui unit le français et l’ EPS.
Pendant le Chapitre qui traite de la Poésie, le professeur de français propose aux élèves
l’étude de différents poèmes, ils en choisissent un et font un exposé intitulé « Un poème
dans la peau. »
Lors du cycle Danse, le professeur d’EPS propose aux élèves de « danser un poème » par
groupe et les aide à créer une chorégraphie inspirée de celui-ci. Leur chorégraphie est
filmée.
Le professeur d’Arts Plastiques participe à une séance lors de laquelle les élèves
prennent en photo le travail chorégraphique en cours de création. Ces photos sont
projetées lors de la représentation.
Les chorégraphies sont ensuite visionnées en cours de français pour un travail
d’écriture. Les groupes choisissent une chorégraphie autre que la leur et celle-ci doit
leur inspirer un poème.
Nous sommes chaque année très fiers de nos élèves. Nous proposons, aux groupes qui le
souhaitent, une représentation sur scène au Forum des Arts d’Osny afin de partager ce
beau projet avec leurs camarades, leurs professeurs, leur famille et leurs amis.